Comment diviser par deux le montant de votre assurance de prêt immobilier ?

Laury Rambla 16 novembre 2014 4
Comment diviser par deux le montant de votre assurance de prêt immobilier ?
Pour accéder à l’immobilier de nos jours, il est souvent nécessaire de souscrire un prêt immobilier. Et qui dit prêt immobilier dit assurance de prêt immobilier.

 L’assurance de prêt immobilier, c’est quoi ?

Lors de la souscription à un prêt immobilier, vous devez également souscrire à l’assurance qui assure la banque du remboursement du prêt dans le cas où il vous arriveriez un incident. Gage de sécurité pour l’établissement bancaire, vous lirez à plusieurs endroits que l’assurance emprunteur n’est pas obligatoire. En effet, dans les faits, vous n’êtes pas dans l’obligation d’y souscrire mais si vous ne le faites pas, vous n’aurez aucune chance que votre prêt soit accepté par votre banque. L’assurance est donc, de force, obligatoire.

Quel contrat choisir ?

Plusieurs choix s’offrent à vous. Vous avez la possibilité d’opter pour deux solutions :

  • L’assurance groupe :

C’est l’assurance que vous proposera votre établissement bancaire lors de votre souscription au prêt.

  • La délégation d’assurance :

C’est une assurance individuelle souscrite directement auprès d’un assureur et déléguée au profit de la banque.

Il est plus intéressant d’opter pour la délégation d’assurance, beaucoup moins chère que les contrats proposés par les banques.

Mais il est vrai que dans cette multitude d’assureurs et de contrats différents proposés, il peut être difficile de faire son choix. C’est la raison pour laquelle les comparateurs et courtiers en ligne ont fait leur apparition dans le monde d’internet ! Plus besoin d’effectuer pléthore de devis, il vous suffit de rentrer vos informations dans le calculateur prévu à cet effet pour faire votre simulation d’assurance de prêt et tout le travail est fait pour vous : vous vous voyez proposé le contrat le plus à même de vous convenir en fonction de vos besoins mais aussi au meilleur rapport qualité/prix.

Vous vous doutez bien que pour la réalisation de cette article, je me suis tourné vers un courtier afin d’obtenir des informations. Et il y en à un qui à retenu toute mon attention et qui surtout à bien voulu prendre le temps de répondre à mes questions. Il s’agit de Justine M. de chez Réassurez-moi, spécialiste de l’assurance de prêt immobilier. Leur force ? Ils vous proposent le contrat le plus compétitif et vous accompagne dans toutes vos démarches. Le service est totalement gratuit. Si vous avez des problèmes médicaux ou que vous exercez un métier à risque, pas de problème, ils sont en partenariat avec des assureurs spécialisés dans ce type de cas. Vous avez déjà une assurance mais voulez en changer ? Sans souci, si vous avez souscrit cette assurance après le 26 juillet 2014, vous entrez parfaitement dans le cadre de la loi Hamon qui interdit aux banques de refuser la délégation d’assurance dans le cas où vous lui proposiez un contrat aux garanties équivalentes sous peine d’être sanctionnées. Si vous avez souscrit avant cette date, vous n’êtes pas perdus, Réassurez-moi vous accompagne dans vos démarches grâce à la loi Chatel. Dans ces deux derniers cas, la société peut même vous proposer un petit guide juridique pour pouvoir contrer plus facilement les arguments des banques.

En somme, bien s’assurer n’a jamais été aussi simple. Ils nous rappellent aussi que le coût de l’assurance emprunteur peut représenter jusque un tiers du coût total du crédit immobilier et comptent bien vous faire économiser et vous rendre du pouvoir d’achat !

Laury 🙂






Inscrivez vous à la newsletter, et recevez gratuitement en BONUS :  

Les Best seller de Olivier Seban.

livres Seban

4 Comments »

  1. Réassurez-moi 20 novembre 2014 at 11 h 57 min - Reply

    Merci beaucoup pour l’article !

    Au plaisir 🙂

  2. Didier-Fabrice 20 novembre 2014 at 17 h 12 min - Reply

    Bonjour,

    Il y a une erreur dans ton articlelorsque tu écris
     »
    En effet, dans les faits, vous n’êtes pas dans l’obligation d’y souscrire mais si vous ne le faites pas, vous n’aurez aucune chance que votre prêt soit accepté par votre banque
     »
    Légalement l’assurance n’est pas obligatoire et contrairement à ce que tu écris il est tout à fait possible de s’en passer même si les solutions ne sont pas accessibles à tout le monde (nantissement d’avoirs financiers par exemple)

    • Laury Rambla 21 novembre 2014 at 18 h 31 min - Reply

      Bonjour Didier.
      En effet, après renseignement tu as tout à fait raison, il existe certaines solutions (nantissements d’un contrat d’assurance vie, hypothèques..). Cependant, ces solutions rallongent les délais du fait de leur atypisme et surtout sont réservées à une infime minorité de particuliers. Mon blog s’adressant aux débutants j’ai préféré simplifier les choses pour être plus pédagogique.
      Laury 🙂

  3. clara 2 janvier 2015 at 16 h 45 min - Reply

    merci pour cet article, c’est vrai qu’avec l’aide d’un courtier, on peut trouver facilement la solution quel que soit notre cas moi je suis passé par ascourtage.

Leave A Response »